Je baise un cul de beurette dans un parking

Hey comment vont mes ptits culs? Si cette histoire vous plaît, cliquez ici pour accéder à toutes mes histoires de cul.

Ce récit se déroule un dimanche. Oui, si certains passent leur journée devant michel Drucker, moi je le passe derrière le cul d’une beu beu. Et si c’était à revivre, sans hésitations, j’éteindrai la télé pour me farcir une petite beurette. Vous tenez à savoir pourquoi? Alors, installez vous bien et laissez moi vous raconter cette aventure dominicale.

La journée est grise et pluvieuse comme seul Lyon sait le faire au mois de Novembre. J’ai emménagé le vendredi et je ne connais pas du tout la capitale des Gaules. Il est 13h et je cherche le mc do. Bien-entendu, mon gps est à l’ouest et je finis par me perdre entre 3 tours.

Je me stationne, histoire de bidouiller l’engin quand passe à côté de ma voiture une beurette à la ressemblance avec Mia Kalifa plus que saisissante. Au trait du visage, libanaise assurément, avec de bons gros seins. Je saisis l’opportunité pour lui demander mon chemin et la conversation s’engage.

Le fast-food est dans sa direction. Elle me propose de m’accompagner. J’accepte et elle se retourne pour se rendre côté passager. Mes yeux se posent alors sur son cul. Énorme !! Un bon gros cul de beurette à démonter…

Bon gros cul de beurette dans mon champ de vision

Elle s’installe dans la voiture. L’image de ses fesses me hante. Pour autant, je reste calme et la conversation se poursuit tranquillement. Tandis qu’elle m’indique la route, je reste concentré et détendu. Je lui demande où elle va. Elle me répond : « Au mc do aussi ! » et Je comprends qu’elle m’invite. Keh beurette !!

Cette beurette suce et ne fait pas semblant

On mange ensemble en 15 minutes. J’ai l’impression qu’on se connaît depuis toujours. Au moment de partir, elle me demande, tout en plongeant vers moi pour me faire profiter de son décolleté, si je peux la déposer. Qui suis-je pour oser dire non à une beurette aux gros seins?

J’ai laissé le gps éteint. Ses indications sont claires. Après 7 minutes de trajet, je tourne à un feu et je finis dans un parking désert. C’est le début de l’après-midi, il n’y a personne à part nous. Je me gare sur une des centaines de places libres. Pas le temps de couper le contact. La voilà à me caresser l’entre cuisses.

Je laisse faire et deux minutes après, elle saluait mon érection. Sa bouche est un délice. Je fonds littéralement, envie de me laisser aller…

Cette beurette suce divinement. Son expérience se fait sentir. Tandis qu’elle s’amuse à me lécher la verge de haut en bas, tout en aspirant mon gland une fois sur deux, je m’enfonce dans mon siège.

Le sexe avec une beurette : encore mieux qu’un porno

-« Je vais te faire gicler en 2 minutes, sauf si tu veux mon cul! »

Un cul de beurette ne se refuse pas! Elle glissa vers la banquette arrière, le pantalon sur les genoux. Vue imprenable. Gonflé comme jamais, je m’enfonce. J’ai l’habitude des histoires coquines mais celle là est juste dingue !

Je passe sans souci dans son cul. Mademoiselle n’en ai pas à sa première sodomie. Elle est ouverte comme l’église un dimanche. Tout se passe assez vite : du sale pire, encore mieux qu’un porno !

Je fini par jouir dans sa bouche. Le temps de tout avaler et la voilà sortie de la voiture, s’enfonçant dans les méandres bitumés de sa cité.

(Article Affiché 6 fois, 1 affichage(s) aujourd'hui)

Ecoutez nos auteuresElles vous racontent leurs histoires sexe